du
au


 

Culture et Traditions

 

Approche historique

L’étymologie des noms de la commune ou des hameaux rappelle des origines gallo-romaine et burgonde avec des significations comme « forêt » ou « vallon étroit, ancien lit de rivière ».

La communauté d’habitants est signalée au Moyen-Age.
Une poype existant à Marignat, au dessus du bief de Rollin.
L’histoire de la commune est liée à celle du fief de la maison de Gorrevod, et donc à celle de Pont de Vaux.
Guy de Gorrevod, chevalier vivant en l’an 1230, a été l’un des premiers de la longue généalogie de la famille élevée aux plus hautes fonctions.

En 1521, la ville de Pont de Vaux passe sous la suzeraineté de la famille de Gorrevod qui la reçoit du duc de Savoie.
En 1623, après la conquête française, le comté du Seigneur Charles-Emmanuel est érigé en duché, et il est donc nommé Duc de Pont de Vaux par le Roi de France (Louis XIII) et Prince du Saint Empire par l’empereur.


A Gorrevod, le château de Gorrevod n’existe plus. Il semble déjà ruiné en 1650. Il a été démoli en 1773 et ses matériaux ont servi à construire, 200 m à l’ouest, la ferme dite du château.

Bien que cette histoire soit très riche, peu d’éléments nos informent sur l’histoire du développement urbain de la commune, notamment l’absence de véritable bourg.

Les explications sont à rechercher dans le mode de cultures, l’intérêt des voies de communication (notamment la VC1 et aujourd’hui la RD58) et la proximité de Pont de vaux.

La Construction de la Mairie-école à proximité de l’Eglise aux vignes, à la fin du XIXème siècle, montre le souci de réunir en ce lieu les équipements publics.

 

plus d'informations sur l'eglise de Gorrevod : Cliquez-ici
(document en pdf : 240ko)